Grégory Di giorgio

Peintre plasticien autodidacte de Cannes Gregory suggère une dégustation visuelle, une mise en bouche salée sucrée dédiée aux grands vins de ce monde.

Avec une œuvre en substance organoleptique, aussi bien pensée que personnelle, Grégory revisite au pinceau et par successions de collages le monde de la BD, sur supports effervescents dont on saura préjuger par la pensée de la finesse et de la vitesse des bulles jadis éclatées.

Sa peinture instinctive est spontanée, chaque trait de pinceau est un jaillissement, un cri du cœur, une délivrance. Son sujet est iconique et sa marque de fabrique est indélébile, elle fait mouche chez les plus fins connaisseurs.

Son travail, inspiré des plus grands maîtres urbains New-Yorkais mixe avec raffinement différents univers tels que le Street Art, l’Art contemporain et le monde des Comics.

Aujourd'hui, une série urbaine voit le jour, « la Street bottle » avec une collection « Mao don’t touch my wine » où Gregory DI GIORGIO condamne le lobby Chinois sur les vignobles Français à travers de gros flacons de vins et Champagnes.